Ahmadou Kourouma : "Je suis toujours un opposant"

Ahmadou Kourouma : "Je suis toujours un opposant"

Dans le salon de réception d'un hôtel de la rue de Seine, Ahmadou Kourouma ne passe pas inaperçu : le rire généreux de ce géant noir à l'exquise gentillesse atteint le hall d'accueil et fait se retourner les autres clients. Cet ancien directeur général de la Compagnie Commune des Réassurances des Etats de l'Afrique Francophone retrouve avec un plaisir évident la société française dont sa femme est originaire. Mais la force de son accent et sa façon de modeler la phrase pour la rendre accessible au critique français, peu familier des réalités africaines, rappellent cette double culture dont la traduction littéraire fait l'originalité de ses romans. Ahmadou Kourouma est né en 1927 à Togobala. Ce village malinké appartenait alors à l'Afrique Occidentale Française, et au pays mandingue, zone d'Afrique de l'Ouest islamisée dès le xie siècle. A l'âge de 7 ans, il est confié, selon la tradition, à son oncle paternel et il est éduqué à l'école française de Boundiali. Dès ses études supé ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF