52 ou la seconde vie

52 ou la seconde vie

Le dernier livre de Geneviève Brisac tient de la gageure : écrire cinquante-deux histoires en un an « pour donner à voir. Ce qui grouille par en dessous, l'univers obscur de la pensée, les fantasmes [...] comme des algues ou des poissons révélés par un rayon oblique. » Rien à voir donc avec son précédent livre, VW, bel essai sur Virginia Woolf écrit en collaboration avec Agnès Desarthe. Et pourtant. Il y a fort à parier que l'auteur de Mrs Dalloway ne désavouerait pas ces nouvelles bien dans sa manière. Disciple aussi précise qu'ardente, Geneviève Brisac n'a rien oublié des conseils de son aînée. À commencer par cette exhortation qu'elle va suivre à la lettre : « Observez perpétuellement, observez l'inquiétude, la déconvenue, la venue de l'âge, la bêtise, vos propres abattements, mettez sur le papier cette seconde vie qui inlassablement se déroule derrière la vie officielle, mélangez ce qui fait rire et ce qui fait pleurer. Inventez de nouvelles for ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine