Éloge de la complexité

Éloge de la complexité

L'essayiste et romancier était candidat pour occuper le fauteuil de Michel Déon. Il nous confie son rapport à la langue française.

Quelle est, pour vous, la principale richesse du français ?

Pascal Bruckner. - Sa fausse simplicité. Ses constructions paraissent évidentes alors qu'elles sont d'une complexité extrême. Entre la langue parlée, de quelques milliers de mots, et la langue écrite, il y a un abîme que l'on tente de combler en permanence.

Pourquoi les Français sont-ils enclins à la défendre contre toute réforme ?

La France est le seul pays où l'on peut se battre sur un subjonctif ou sur la féminisation des mots. La France, c'est d'abord sa littérature : des expressions, des contes, des récits, dans lesquels nous sommes nés et avons grandi.

La francophonie peut-elle sauver le français ?

L'Afrique, le Québec, la Suisse, la Belgique ont préservé un français qui n'existe souvent plus dans l'Hexagone. Ils conservent des expressions, mais ils en réinventent aussi. L'avenir du français se situe donc aussi en ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »