Éloge de l'être las

Éloge de l'être las

À la lisière de François Poirié est-il un ouvrage philosophique ? Oui, si l'on entend par « philosophie » non pas l'élaboration d'un système ni la création de concepts, mais l'amélioration de « notre façon de penser sur les questions importantes de la vie de tous les jours », l'exploration « des recoins d'ombre délaissés par les philosophes et les penseurs ». Ces questions importantes vont de « La promesse » à « L'enfance », en passant par « La lassitude », « La dette » ou « Le compliment ». Dix chapitres, dix « thèmes » auxquels François Poirié s'intéresse sans les interroger, en procédant par fragments - le fragment, cet « art libératoire » -, par « sauts » et par « gambades », à la manière de Montaigne, en entrecroisant bribes autobiographiques, réflexions et citations. Le ton est grave ou malicieux, les accès de colère se mêlent à la douceur. De nombreux auteurs accompagnent cette promenade : Blanchot, Mallarmé, Derrida, Michaux, Proust, Emily Dickinson... Il en est par ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon