Éditer les Pensées

Éditer les Pensées

À sa mort, en 1662, Pascal ne laissait pas un livre, une oeuvre achevée, mais environ huit cents fragments, dont 80 % environ préparaient une apologie de la vision catholique du monde. Comment éditer de tels matériaux, que les membres de la famille crurent avoir découverts « sans aucun ordre » ? Un comité de quelques amis se constitua, qui répartit un grand nombre de ces fragments sous diverses rubriques et entreprit de les rendre plus clairs et - selon le goût du temps - plus achevés. Ce fut la célèbre édition dite de Port-Royal, en 1670 et 1678, intitulée Pensées sur la religion et sur quelques autres sujets. Ce texte revu allait s'imposer jusqu'en 1844, où enfin - à la suite d'un Rapport retentissant de Victor Cousin sur la nécessité d'établir un texte authentique 1842 - Prosper Faugère publia la première édition conforme aux autographes.

Si l'on disposait désormais d'un texte exact, les éditeurs demeuraient convaincus qu'il était imposs ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes