Ça dépasse l'imagination

Ça dépasse l'imagination

Devançant Freud, Schopenhauer a accordé beaucoup d'attentionau rêve, « fonction absolument particulière de notre cerveau ».

Prétendre donner les rêves comme de simples jeux de la pensée, de simples images de la fantaisie, c'est témoigner d'un manque de réflexion [...]. Les images de la fantaisie sont faibles, languissantes, incomplètes, partielles et si fugitives, qu'on peut à peine fixer dans sa mémoire pendant quelques secondes les traits d'un absent, et que même le jeu le plus vif de la fantaisie ne peut nullement entrer en comparaison avec la réalité palpable que le rêve met sous nos yeux. Notre faculté de représentation, dans le rêve, dépasse infiniment celle de notre imagination. [...] Le rêve, au contraire, est là comme une chose complètement étrangère, qui s'impose à nous, à l'instar du monde extérieur, sans notre participation et même contre notre volonté. [...] Le caractère complètement objectif du rêve se montre en outre en ce que ses processus s'accomplissent en général contre notre attente, souvent contre notre désir, et provoquent même parfois notre étonnement ; en ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes