À votre santé

À votre santé

De l'aide-soignante au médecin, la vie intime de ceux qui affrontent en direct l'âpreté des temps.

Les Français aiment leur hôpital public, estiment son personnel et n'ignorent plus rien des difficultés de gestion auxquelles il se trouve confronté. L'originalité des Méduses consiste à laisser largement hors champ le CHU où travaillent les protagonistes, de l'aide-soignante au médecin, pour se concentrer sur leur intimité et celle de leurs proches. Points de vue et registres se succèdent de manière convaincante au fil des huit chapitres, qui composent ainsi un roman choral habilement construit. Une infirmière revient avec son fils sur le lieu de vacances où son mari périt dans un accident et où le danger rôde encore. Une autre se remémore son coup de foudre amical avec un malade du sida décédé treize jours après. Un chirurgien tente de sauver un enfant, avant de partir enterrer celui qu'il doit remplacer pour l'opération.

Les personnages sont doublement confrontés à la dureté de l'époque, puisqu'ils subissent à titre individuel maladies, déclassements, deuils, violences, menaces environnementales et tensions identitaires dont l'hôpital est le réceptacle au quotidien. En découvrant l'hommage élégant et mélancolique que leur rend Frédérique Clémençon, le lecteur mesurera de lui-même combien les pénuries d'aujourd'hui peuvent ajouter à leur désarroi.

 

À lire : Les méduses, Frédérique Clémençon, éd. Flammarion, 180 p., 18 E.

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes