À QUOI BON LE NIHILISME ?

À QUOI BON LE NIHILISME ?

Le terme « nihilisme », du latin nihil, « néant », désigne d'ordinaire la posture d'un individu ne croyant en rien et refusant toute contrainte, car il récuse la réalité objective des valeurs morales, sociales, politiques ou encore religieuses de son temps. Nietzsche en radicalise la signification afin de caractériser le processus de désacralisation de ce qui faisait jusque-là office de norme absolue. À l'instar de la figure divine, ravalée au rang de fable sous les coups répétés d'une rationalisation du monde, des choses et des hommes, les valeurs suprêmes qui régentaient autrefois les sociétés en offrant un semblant de sens à l'existence humaine se sont massivement effondrées sous le poids de leur relativité et historicité. Tant et si bien que c'est désormais le but même de nos vies qui fait irrémédiablement défaut.

Face à une telle épreuve, deux types psychologiques se développent. L'un, majoritaire et interprétable en termes de « logique de la décadence », prend ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes