À propos des chefs-d'oeuvre

À propos des chefs-d'oeuvre

Ce livre - qui est délicieux, disons-le tout de suite - part du constat suivant : le chef-d'oeuvre littéraire remonte à la plus haute Antiquité, tout le monde croit savoir ce que c'est, mais personne n'a écrit de livre à son sujet. Le chef-d'oeuvre en littérature, beau sujet de thèse, qui déclenche une foule de questions : d'abord, qu'est-ce qu'un « chef-d'oeuvre » ? Quand le terme apparaît-il pour désigner une oeuvre littéraire ? Qui décrète qu'une oeuvre est un chef-d'oeuvre ? Selon quels critères ? Un chef-d'oeuvre est-il toujours universel ? Comment traverse-t-il le temps ? Sauf que Dantzig n'est pas un thésard mais un écrivain et un grand lecteur. Il aborde donc toutes ces questions, et bien d'autres, à sa manière, qui semble héritée de Stendhal et de Bernard Frank mais n'appartient qu'à lui : savante et joueuse, irritante parfois, apparemment désinvolte et profondément passionnée. Il aime les chefs-d'oeuvre comme il faut les aimer : en iconoclaste mais sans jamais se lasser de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon