À l'heure du duel final

À l'heure du duel final

En période préélectorale, on parle d'affrontements, d'oppositions, mais il existe un mot, duel, qui donne plus d'élan à une simple situation de concurrence. C'est ainsi qu'on entend parler d'un duel Hollande-Sarkozy, sélectionnant les deux candidats les mieux évalués par les sondages.

Or duel évoque, pour tous les francophones, un de ces combats, bizarrement appelés singuliers, entre deux adversaires. Le mot, sans en avoir l'air, élimine tout autre prétendant au « siège » - c'est ce que dit le mot président -, ce qui irrite les autres candidats. Certains cherchent alors à neutraliser ce duo affronté, et l'on a pu entendre parler de « sarkhollandisation », création néologique hardie et amalgame péjoratif. Affreux mélange, en tout cas (mélangeons, Mélenchon...).

Ce duel est une déviation historique et une erreur d'interprétation. Le latin duellum n'est que la forme archaïque de bellum, le combat, la guerre, car le due ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon