À l'abri de rien

À l'abri de rien

C'est l'histoire d'une femme comme il en existe des milliers. Une femme ordinaire dans un monde ordinaire où demain ressemble à aujourd'hui. « On menait les mêmes existences, on avait les mêmes fatigues, on s'ennuyait pareil sans trop oser se l'avouer, ça faisait si longtemps que la vie nous passait à côté, on pouvait juste s'en faire une idée en tordant le cou histoire de voir, de vérifier que pour l'essentiel elle n'était pas pour nous. » Un monde plus sombre encore que ces ciels gris du Nord sous lesquels Olivier Adam a souvent choisi d'inscrire l'intrigue de ses romans. À l'abri de rien ne déroge pas à la règle et offre un condensé des précédents. Plus noir encore et plus désespéré. Avec toujours cette exigence, ces phrases qui claquent et cette volonté d'être au plus près de la vérité. Pour ce faire, le romancier n'a pas hésité à se glisser dans la peau de son personnage, Marie, une jeune mère de famille au chômage dont il raconte, de l'intérieur, l'inéluctab ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon