« Un objectif : la destruction de l'Occident »

« Un objectif : la destruction de l'Occident »

Pour l'historienne Françoise Thom, le régime poutinien repose sur une vision complotiste et surréelle du monde, où la vérité et la raison n'ont plus leur place. Entretien.

dans Comprendre le poutinisme, l'historienne Françoise Thom livre le panorama d'une Russie marquée par la culture criminelle des camps, où le pouvoir promeut une vision paranoïaque et irrationnelle du monde. On y croise des élus croyant en la télépathie, un Poutine caméléon maniant humiliations, mensonges et théories du complot comme s'il s'agissait d'outils politiques ordinaires. On y découvre aussi la « stratégie du chaos » déployée pour détruire l'Occident... Et l'on y décrypte une nouvelle forme de mensonge politique : la surréalité russe.

Vous écrivez : « Le régime poutinien n'a jamais sécrété d'idéologie, malgré ses efforts, car le complotisme qui lui est propre n'est pas une doctrine mais un mode de pensée. » Et, en effet, vous montrez les conséquences de ce mode de pensée : la création d'une « surréalité » russe. En quoi consiste cette surréalité ? En quoi diffère-t-elle des mensonges « ordinaires » produits par nos politiques ?

...
Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Jean Starobinski (© Gallimard)

Jean Starobinski
Hommage à ce grand théoricien de la littérature

Sondage IPSOS