« Toute la technologie pour un après-midi avec Socrate »

« Toute la technologie pour un après-midi avec Socrate »

Entre doute et mégalomanie, les démiurges de la Silicon Valley recherchent sens et sagesse auprès de mentors philosophes ou dans la lecture de Heidegger.

« Pour rire, je dis que je suis staff philosopher », dit B. Scot Rousse. Ce docteur en philosophie, disciple de Hubert Dreyfus, spécialiste mondial de Heidegger et ancien enseignant à Berkeley, a trouvé un débouché étonnant à sa formation : parler philosophie avec des cadres de la Silicon Valley. L'entreprise qui l'emploie, Pluralistic Networks, a été fondée « par une de ces sommités intellectuelles dingues », un Chilien nommé Fernando Flores, ancien ministre d'Allende, lui-même auteur avec Terry Winograd (le mentor de Larry Page) d'un ouvrage qui a fait date sur la pertinence de Heidegger pour les sciences informatiques. Car, pour ceux qui ne le savaient pas, « la philosophie heideggerienne a joué un rôle dans la transformation de la discipline de l'intelligence artificielle », explique B. Scot Rousse.

Ils sont quelques-uns, comme lui, à conseiller les employés et les leaders de la Silicon Valley sur des sujets plus ou moins pointus. Quand Pluralistic Networks propo ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine