« Prends ta place »

« Prends ta place »

« Celui qui n'est pas en capacité de se projeter dans le futur ne s'y trouvera pas », a coutume de dire le conteur camerounais Binda Ngazolo, chantre de l'afrofuturisme. Sa consoeur Léonora Miano le sait bien, qui signait en 2017 un court texte d'anticipation rebattant les cartes de l'histoire et des flux migratoires. Rédigée dans l'urgence du recueil collectif Osons la fraternité ! qui appelait à un meilleur accueil des migrants en Europe, cette contribution a probablement laissé l'écrivaine sur sa faim, elle qui livre en cette rentrée un ambitieux roman de la même encre.

Nous sommes en 2124 (6361 selon le nouveau calendrier). Après des décennies de conflits, de faim et de catastrophes climatiques, une « Alliance » a concrétisé le rêve d'un « Katiopa unifié » qui rassemble désormais 9 des 14 États africains. L'érosion des terres a rapproché la capitale de l'océan, les véhicules particuliers ont été bannis, les habitats bioclimatiques en latérite s'équipent de reconn ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard