« Misérable femme »

« Misérable femme »

Germaine de Staël contre Napoléon

Noble convertie à la république, la femme de lettres se rallia d'abord au futur empereur avant de prendre ses distances avec celui dont elle soupçonna les tendances dictatoriales. Tant qu'il sera au pouvoir, il la poursuivra de sa vindicte.

Au début étaient une femme brillante et un guerrier auréolé de gloire. Elle s'appelle Germaine de Staël ; il se nomme Bonaparte. Fille du célèbre Necker, elle a été d'abord favorable à la monarchie constitutionnelle, mais la fuite du roi arrêté à Varennes l'a convertie à la république. Fort bien. Mais ce régime peine à se stabiliser et se radicalise sous la Terreur. Mme de Staël se réfugie en Suisse après les massacres de septembre 1792.

C'est la chute de Robespierre, le 9 thermidor (27 juillet 1794), qui lui permet de revenir à Paris, où elle tient un salon très huppé. La Convention thermidorienne accouche d'un nouveau régime, le Directoire ; elle y adhère en même temps que Benjamin Constant. Lui, le jeune général, acquiert sa célébrité par sa campagne d'Italie, où il remporte victoire sur victoire. Elle, elle participe à l'engouement collectif ; elle veut voir le jeune héros. Mais le courant ne passe pas. Bonaparte, à qui Germaine demande quelle est selon lui la femme la pr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF