« L'humanité est fascinée par le spectacle de la violence »

« L'humanité est fascinée par le spectacle de la violence »

D'où vient l'histoire de Pleine lune ?

- Il s'agit d'un fait divers, un crime sexuel qui s'est produit à Grenade, dans le bois de l'Alhambra, et que j'ai transposé dans ma ville imaginaire. Tout est parti d'une image : la photo dans le journal du violeur ; il avait l'air d'un jeune homme comme il faut, presque un militant d'Action Catholique.

Ville imaginaire ou réelle ? Vos romans se passent tous à Mágina.

òbeda, ma ville natale, est constamment recréée, comme la Rimini de Fellini. Les Jardins de la Cava existent bien, tout comme la statue du général criblée de balles, et en face de la ville se trouve la Sierra de Mágina qui m'a fourni le nom de cette ville fantasmée. Mais l'hôtel-restaurant « L'Ile de Cuba » est totalement inventé. Ces lieux qu'on retrouve dans tous mes romans visent à créer une complicité avec mon lecteur.

Les deux personnages qui n'ont pas de no ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes