« Les athées n'ont rien à vendre »

« Les athées n'ont rien à vendre »

Pour le directeur de Charlie Hebdo, les fréquentes polémiques sur les unes du journal révèlent avant tout les contradictions de la gauche sur l'islam.

En mars 2018, vous signez dans Charlie Hebdo un édito intitulé « Je suis athée et je vous emmerde » à l'occasion de la mort du grand astrophysicien anglais Stephen Hawking, qui affirmait publiquement que Dieu n'existe pas. C'est important pour vous de réaffirmer votre athéisme ?

Riss. C'est à la mode de revendiquer sa foi et sa spiritualité. La vénération donne aux individus l'impression d'exister. À l'inverse, peu de personnalités osent affirmer non seulement « Je ne crois pas en Dieu », mais aussi « Dieu n'existe pas ». Quand vous êtes dans une position sociale, intellectuelle et culturelle protégée, bien assise, comme Stephen Hawking, vous pouvez vous permettre de le dire. Le gars athée d'un patelin en Égypte va fermer sa gueule. Il faut faire exister cette revendication, mais c'est inconfortable, pas uniquement parce que l'environnement actuel n'est pas propice au discours athée, mais aussi parce qu'on n'a rien à vendre : les a ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé