« Le Robert se veut un observatoire »

« Le Robert se veut un observatoire »

Les critères de sélection des dictionnaires face aux nouveaux mots qu'ils intègrent ne sont pas figés dans le marbre.

Quels sont les critères d'entrée dans le dictionnaire, notamment pour les mots francophones, d'argot urbain ?

Marie-Hélène Drivaud et Édouard Trouillez. - Les principaux critères sont la fréquence et la répartition. Il ne doit pas s'agir d'un tic de langage propre à un individu, à un journaliste, mais d'un emploi partagé par plusieurs personnes. La valeur pédagogique joue également, pour une découverte scientifique par exemple, même si elle n'est pas très médiatisée. Pour les mots des jeunes, il faut qu'ils soient connus en dehors d'un cercle restreint. On ne va pas aller faire une enquête dans les cours de récréation pour connaître le parler d'un groupe de collégiens. Par exemple, « ripou » ou « keuf » ont été diffusés auprès du grand public grâce à des titres de films et ont contribué à faire connaître le verlan (qui n'était pourtant pas un phénomène linguistique nouveau).

Y a-t-il une accélération de la « vitesse d'entrée ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »