« Le relevé exhaustif du vécu est un mythe »

« Le relevé exhaustif du vécu est un mythe »

Milad Doueihi fut le premier à proposer la notion d'humanisme numérique pour relever un double défi : aborder sans préjugé, grâce aux sciences humaines, la conversion enclenchée par le numérique et repenser le rôle des humanités face à cette transition.

Vous parlez de transition plutôt que de révolution numérique. Mais la quantité de données récoltées par les Gafa bouleverse la démarche des historiens : là où ils pouvaient faire face à un défaut de sources, ils devront en analyser un volume inconcevable. Est-ce là l'une des révolutions suscitées par le numérique ?

Milad Doueihi. - Certes, il y a une inversion des proportions . Après, il y a la question de la qualité des données et celle, importante même si elle me paraît presque banale aujourd'hui, de l'accès à ces données ; surtout quand ces données sont contrôlées par les Gafa ou d'autres acteurs privés qui, le plus souvent, font le choix de ne pas les partager avec les chercheurs. J ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF