« L'angoisse innocente l'excitation »

« L'angoisse innocente l'excitation »

Connue pour ses travaux en sémiologie et en littérature sur l'intertextualité, concept dont elle est à l'origine, Julia Kristeva a collaboré avec Roland Barthes, Michel Foucault et Gérard Genette. Chercheuse, mais aussi psychanalyste, essayiste et romancière, elle s'intéresse à la notion de « policier métaphysique » dont elle use dans ses romans tels que Le Vieil Homme et les Loups (1991) ou encore Meurtre à Byzance (2004).

Vous employez souvent l'expression « roman policier métaphysique ». Qu'entendez-vous par là ?

Julia Kristeva. Que cherche le lecteur de polars ? La même chose que le téléspectateur de la série policière, américaine ou française : la preuve qu'il ne peut pas y avoir d'issue au mal absolu qu'est le meurtre. « Ça ne s'arrêtera jamais, il y en aura bien encore un demain soir, mais je peux savoir d'où ça vient. » Plus encore, l'angoisse qui tient en haleine le polar innocente l'excitation, elle fait fré ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon