« La philosophie doit chercher à redevenir édifiante »

« La philosophie doit chercher à redevenir édifiante »

Globes, le deuxième tome de la trilogie Sphères, est enfin traduit. Selon l'intellectuel allemand, la modernité occidentale s'est trop éloignée de la métaphysique.

À 62 ans, l'Allemand Peter Sloterdijk est sans conteste l'un des intellectuels européens les plus créatifs et les plus justement célèbres. C'est un intellectuel, car, comme ses confrères français - mais sur des sujets souvent bien plus fondamentaux -, il n'hésite jamais à descendre dans l'arène de l'actualité et à y remuer les passions. En 1999, sa conférence sur la « post-humanité », titrée Règles pour le parc humain, provoqua en Allemagne une polémique absurde : il y évoquait des « techniques de dressage » et de « sélection » de l'homme. Le second terme rappela à certains commentateurs la Selektion raciste nazie : une interprétation hors sujet qui révéla surtout un ressentiment acrimonieux face à une pensée d'une formidable liberté et vitalité. Mais Sloterdijk est aussi un essayiste brillant, curieux et prolifique, auteur d'une trentaine d'ouvrages sur les sujets les plus divers le cynisme, Nietzsche, les médias, l'Europe, les relations franco-allemandes, la colère, etc., dont plu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé