« Intelligence »… mais en quel sens ?

« Intelligence »… mais en quel sens ?

Certaines prouesses de l'intelligence artificielle font craindre la naissance d'une « superintelligence » qui nous dominerait tous. On en est encore loin. Voici pourquoi.

dans son Introduction à la psychanalyse (1916), Freud présentait celle-ci - du fait de sa révélation que « le moi n'est pas maître dans sa propre maison » mais qu'il est soumis à un inconscient sur lequel il n'a pas de prise - comme la troisième « blessure narcissique » infligée à l'humanité par la science. Elle ferait suite à celles qu'ont apportées, d'abord, la révolution copernicienne, laquelle a délogé la Terre de sa centralité dans notre Cosmos, puis les travaux de Darwin, lesquels, écrivait Freud, en montrant notre lien de descendance avec le règne animal, « ont pulvérisé les prétentions de l'homme à occuper une place privilégiée dans l'ordre de la création ». Après ses victoires successives sur les hommes aux jeux d'échecs et de go, l'intelligence artificielle sera-t-elle le quatrième et ultime de ces démentis ?

S'il était facile d'accepter l'idée qu'un logiciel nourri de la mémoire de parties historiques pouvait, comme Deep Blue en 1997, battre aux é ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article