« Intelligence »… mais en quel sens ?

« Intelligence »… mais en quel sens ?

Certaines prouesses de l'intelligence artificielle font craindre la naissance d'une « superintelligence » qui nous dominerait tous. On en est encore loin. Voici pourquoi.

dans son Introduction à la psychanalyse (1916), Freud présentait celle-ci - du fait de sa révélation que « le moi n'est pas maître dans sa propre maison » mais qu'il est soumis à un inconscient sur lequel il n'a pas de prise - comme la troisième « blessure narcissique » infligée à l'humanité par la science. Elle ferait suite à celles qu'ont apportées, d'abord, la révolution copernicienne, laquelle a délogé la Terre de sa centralité dans notre Cosmos, puis les travaux de Darwin, lesquels, écrivait Freud, en montrant notre lien de descendance avec le règne animal, « ont pulvérisé les prétentions de l'homme à occuper une place privilégiée dans l'ordre de la création ». Après ses victoires successives sur les hommes aux jeux d'échecs et de go, l'intelligence artificielle sera-t-elle le quatrième et ultime de ces démentis ?

S'il était facile d'accepter l'idée qu'un logiciel nourri de la mémoire de parties historiques pouvait, comme Deep Blue en 1997, battre aux ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes