« IL FAUT SAVOIR ÉCOUTER »

« IL FAUT SAVOIR ÉCOUTER »

L'économiste qui a conseillé le candidat Macron estime que les rigidités technocratiques du pouvoir ont provoqué la crise et que la France va devoir s'affranchir - provisoirement - de la règle des 3 % de déficit fixée par Bruxelles. Entretien.

Les gilets jaunes se sont mis en mouvement contre une taxe de trop, contre une façon de gouverner technocratique et injuste. Mais est-ce qu'on peut penser l'économique sans le social et sans la politique ?

Philippe Aghion. - Pas lorsqu'il s'agit de réformes structurelles : elles impliquent des coûts qu'il faut savoir gérer. Un exemple, les retraites. On veut arriver à un système à points, où l'on peut repenser de manière juste l'allongement de la vie, et donc la durée de cotisation. C'est la seule façon de maintenir le pouvoir d'achat à long terme. En attendant, se pose le problème de son maintien à court terme. Une méthode est de dire qu'on ne le fait pas, comme Édouard Philippe, une autre est de se donner les moyens de garantir le pouvoir d'achat des retraités. Il faut accompagner la réforme, que les gens aient le sentiment que les efforts sont partagés. On ne peut pas réformer sans équité, on ne peut pas dire « j'augmente de 0,3 » quand l' ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »