« Il était tout sauf grisâtre »

« Il était tout sauf grisâtre »

La titanesque biographie de Kafka par Reiner Stach est devenue une référence majeure. Entretien.

près de vingt ans de labeur, 2 048 pages publiées en Allemagne en trois volumes : aux yeux des admirateurs de Kafka, il existe désormais un avant et un après Reiner Stach. Sa monumentale biographie, dont le dernier tome a paru en 2014 (et dont on espère toujours une traduction française), offre de la vie de l'écrivain praguois un panorama d'une ampleur inédite. L'occasion d'essayer de cerner quelque chose de « l'identité » Kafka ?

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous embarquer dans un travail aussi titanesque, étant donné tout ce qui a déjà été écrit sur Kafka ?

Reiner Stach. - Quand j'ai commencé à me pencher sur le sujet, en 1995, un grand nombre de livres et d'essais consacrés à Kafka avait en effet déjà vu le jour. Mais il s'agissait surtout d'interprétations de son oeuvre. En fait, il n'existait pas une seule biographie complète, uniquement des « introductions biographiques ». Le seul véritable travail effectué sur l'écriv ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon