« Du sang-froid, Monseigneur »

« Du sang-froid, Monseigneur »

Dans ces deux lettres inédites, Dumas livre, à la veille d'un duel, ses conseils au fils de Jérôme Bonaparte, le cadet de Napoléon, avec qui il s'était lié à Florence.

Lorsqu'en juin 1840 Dumas s'installe pour raisons économiques à Florence, la ville est un nid d'exilés, parmi lesquels se distinguent les Bonaparte, en particulier le prince de Montfort, c'est-à-dire Jérôme, « le dernier frère de Napoléon qui soit resté fidèle à Napoléon ». Le prince ouvre largement les portes de la villa de Quarto à l'écrivain et à Ida Ferrier, sa vieille maîtresse devenue son épouse légitime, qui font connaissance des enfants que le prince a eus de Catherine de Wurtemberg : la princesse Mathilde et Napoléon Joseph Charles Paul Bonaparte, dit le prince Napoléon. Ce dernier, âgé de 20 ans, après des études militaires à Ludwigsburg, rejoint son père à Florence en 1842. Dumas, séduit par ce jeune homme pour qui il commande « un fourniment de chasse pareil au sien », l'entraîne, à partir du 26 juin 1842, dans un court périple maritime qui les conduit à l'île d'Elbe, puis à l'île de Pianosa, d'où ils découvrent une île destinée à une grande fortune littéraire : l'île de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF