« Artaud mauvais sujet »

« Artaud mauvais sujet »

Antonin Artaud est à l'image du monde d'aujourd'hui, ou plutôt le monde d'aujourd'hui est à l'image d'Artaud : explosif et fracassant.

Avec le xxe siècle, deux grands navires s'éloignent : le navire Joyce, le navire Proust... Ulysse rentre à la maison, le temps est retrouvé, l'aventure romanesque s'achève. Leurs livres sont devenus lisibles, le roman n'anticipe plus le monde, il le suit ; on pourrait presque dire qu'il lui court après... Plus question d'explorer les océans de l'écriture, de s'y perdre en tempête. Plus question de goûter le sel et le poisson cru. Plus question d'être dans l'obscurité de soi, dans le doute, dans l'erreur. Désormais, ramené aux dimensions du salon petit-bourgeois où Pénélope tricote au coin du feu, le roman est ramené à son sujet. Et le sujet, devenu maître, réclame d'être couronné de certitudes. Il faut savoir de quoi ça parle. Savoir le dire avant même de savoir l'écrire. L'ennemi c'est l'ombre, la crasse, le noir du texte. Sa poésie...

Face au ciel vide, à la page blanche, si nous ne voulons pas rester orphelins nous devons désormais nous tourner vers deux montagnes que les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes