« Artaud est l'emblème du génie fou »

« Artaud est l'emblème du génie fou »

Dès l'âge de cinq ans, Antonin Artaud a présenté des troubles mentaux importants. Une folie qui l'a accompagné jusqu'à la mort, sans l'empêcher de donner naissance à son ?uvre.

Etudiante en lettres à la fin des années soixante avant de devenir historienne de la psychanalyse, Elisabeth Roudinesco s'est intéressée très tôt à la figure d'Antonin Artaud. Un recueil de textes publié en 1979 avec Henri Deluy, La Psychanalyse mère et chienne éd. 10/18 s'ouvre sur « Antonin Artaud : quatre lieux de la mer », cinquante pages inspirées où elle revisite l'itinéraire d'Artaud, de Marseille à Ivry, en prenant comme fil conducteur les rapports étranges entretenus par « le poète enfermé à l'asile et surveillé par le pouvoir des mères » avec sa filiation : l'image du « père-mère », les quatre figures de mères qui l'accompagnent toute son existence apparaissent dans Les Cenci, Héliogabale, les Lettres de Rodez. Elle s'intéresse aussi au rôle des thérapeutes et des institutions psychiatriques dans la vie d'Artaud. Vingt-cinq ans après cet article et après avoir publié - entre autres - le Dictionnaire de la psychanalyse avec Michel Plon éd. ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes